Tous nos jours parfaits - Jennifer Niven

novembre 29, 2018



Quand Violet et Finch se rencontrent, ils sont au bord du vide, en haut du clocher du lycée, décidés à en finir avec la vie.
Finch est la "bête curieuse" de l'école. Il oscille entre les périodes d'accablement, dominées par des idées morbides et les phases "d'éveil" où il déborde d'énergie. De son côté, Violet avait tout pour elle. Mais neuf mois plus tôt, sa sœur adorée est morte dans un accident de voiture. La survivante a perdu pied, s'est isolée et s'est laissée submerger par la culpabilité.
Pour Violet et Finch, c'est le début d'une histoire d'amour bouleversante : l'histoire d'une fille qui réapprend à vivre avec un garçon qui veut mourir.


Si Tous nos jours parfaits a fait parler de lui dès sa sortie en 2015, c'est plus de trois ans plus tard que je me suis plongée dedans. La couverture me plaisait et le résumé m'intriguait, mais je craignais d'être déçue à cause de toute l'agitation qu'il y avait alors autour du roman et d'avoir trop d'attente. C'est par le plus grand des hasards que je suis tombée dessus dans la médiathèque à côté de chez moi où j'allais m'inscrire. Je me suis donc laissée tenter et le moins que je puisse dire, c'est que je ne regrette pas !

Violet et Finch sont deux personnages radicalement différents mais pourtant si semblables. C'est sur le toit du clocher de leur lycée que les deux protagonistes se rencontrent. Anéantie par le décès de se grande sœur, Violet ne voit plus l'intérêt de rester en vie et s'approche dangereusement du vide sur ce fameux toit. C'est à ce moment que Finch (son prénom est Theodore) arrive à son tour sur le toit et sauve la jeune fille du saut de l'ange. Depuis cette rencontre originale mais triste, nos deux êtres abîmés par la vie ne vont plus se lâcher, chacun cherchant en l'autre une raison de s'accrocher à la vie.

"Tu es toutes les couleurs en une, à leur maximum d'éclat."

Violet comme Finch m'ont profondément émue. Je les ai trouvés très réalistes car il existe des personnes comme eux dans la vie réelle. Ce n'est pas rare de rencontrer quelqu'un qui a perdu un être cher dans un accident de la route ou un autre qui se fait harceler à l'école. Leur caractère ont été construits avec réalisme et simplicité. Violet est une jeune fille que j'ai trouvé extraordinaire. J'ai admiré sa force et son envie de s'en sortir malgré la douleur et le vide qu'a laissé la mort de sa sœur. Je me suis beaucoup attachée à elle et le fait qu'elle tienne un site internet y a joué pour quelque chose. J'ai trouvé Violet très douce avec Finch : elle est assez altruiste pour mettre sa peine de côté et essayer de sauver son copain. Quant à lui, Finch est un héros peu commun, je peux vous dire qu'on n'en croise pas des souvent des comme lui ! Mais il est terriblement attachant également. Comment ne pas être touché face à ses angoisses ? C'est vraiment un personnage à double tranchant. D'un côté, il y a le Finch joyeux, prêt à parcourir l'Indiana (voire le monde !) avec Violet. Ce garçon-là est amusant, sincère et réconfortant. De l'autre côté, il y a le Finch sombre, dévoré par ses peurs et son triste passé. Ces deux facettes doivent cohabiter l'une avec l'autre et rendent Finch difficile à cerner pour Violet.

Ce roman est totalement bouleversant, tant par la force des personnages que par l'espoir que l'auteure veut nous communiquer. Si la mort est horrible, si la mort détruit des vies, il est toujours possible de se reconstruire. Cette reconstruction est lente et laborieuse, mais elle est possible. Violet en est le parfait exemple. Et pour s'en sortir, il faut s'ouvrir. Il faut parler. Il faut faire confiance. Il y a un réel message derrière Tous nos jours parfaits. Nous devons apprendre à vivre ensemble, à écouter les autres, à être compréhensifs. Nous jugeons tellement facilement sans connaître les douleurs qui habitent nos pairs.

L'écriture de Jennifer Niven est très agréable. Son style est fluide et ses mots nous transmettent des émotions. Elle traite avec justesse de sujets difficiles à aborder comme la mort, le harcèlement scolaire, la dépression… Certains passages sont réellement poignants sans pour autant donner dans le pathos. La fin m'a énormément surprise, je ne m'attendais pas du tout à ça. Cependant, j'ai trouvé certains passages un peu longs et vides. A certains moments, l'intrigue avait un peu de mal à avancer.

"Ce doit être terrible de ne pas savoir comment aider quelqu'un qu'on aime".

Si ce livre n'est pas un coup de cœur, c'est tout de même une bonne lecture. J'ai beaucoup accroché avec les personnages et l'espoir communiqué par Jennifer Niven m'a particulièrement touchée. Je vous recommande Tous nos jours parfaits si vous aimez être ému en lisant et si vous aimez les belles histoires d'amour.



You Might Also Like

4 commentaires

  1. Quelle jolie chronique, j'ai aussi adoré ce livre, trop d'émotions et de sentiments avec des perso super profonds... Ta chronique me rappelle ma lecture^^
    Léna Bubi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement, je me demande comment on peut ne pas aimer ce roman ^^
      Bisous ma Léna !

      Supprimer
  2. J'ai absolument adoré ce livre : un coup de cœur 💕
    Cette histoire m'a bouleversée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends bien pourquoi !!
      Tout le monde devrait le lire :)

      Supprimer

Subscribe