Les yeux jaunes des crocodiles - Katherine Pancol

novembre 22, 2018



Ce roman se passe à Paris. Et pourtant on y croise des crocodiles. 
Ce roman parle des hommes. Et des femmes. Celles que nous sommes, celles que nous voudrions être, celles que nous ne serons jamais, celles que nous deviendrons peut-être. 
Ce roman est l'histoire d'un mensonge. Mais aussi une histoire d'amours, d'amitiés, de trahisons, d'argent, de rêves.
Ce roman est plein de rires et de larmes. Ce roman, c'est la vie.


Les yeux jaunes des crocodiles est le premier roman de Katherine Pancol que je lis, bien que ses ouvrages m'attirent depuis plusieurs années. Je suis tombée dessus un peu par hasard : la médiathèque de mon école donnait des livres dont celui-ci, je m'en suis alors emparée, enfin prête à découvrir la plume de Pancol.

En ouvrant le roman, nous sommes plongés dans le quotidien de Joséphine Cortès, une femme mariée, mère de deux jeunes filles et chercheuse au CRNS. Malheureusement, son quotidien n'est pas très gai : fatiguée que son mari Antoine soit au chômage, Joséphine décide de le quitter. À partir de là, plus rien ne sera pareil dans la vie de cette passionnée du Moyen-Age. Elle va devoir travailler d'arrache-pied pour gérer seule son foyer et apprendre à se faire confiance. En effet, timide et discrète, Joséphine a grandi dans l'ombre de sa sœur Iris, la belle et riche Iris, que tout le monde adore. Justement, cette dernière va proposer un pari fou à Joséphine, qui va changer à jamais la vie des deux sœurs.

"Il y a des gens dont le regard vous améliore. C'est très rare, mais quand on les rencontre, il ne faut pas les laisser passer."

Joséphine est un personnage qui m'a profondément touchée et je me suis rapidement attachée à elle. C'est une femme douce et rêveuse, parfois naïve, qui ne voit que le positif chez les autres. Elle a du mal à se protéger et beaucoup de personnes profitent de cette faiblesse. Parfois, j'avais envie de la secouer, de lui dire de ne pas se laisser faire (notamment face à la méchanceté de sa fille Hortense). C'est un personnage qui change tout au long du roman, qui grandit, qui apprend de ses erreurs. Malgré toutes les barrières qui se mettent sur sa route, elle reste positive et croit en son étoile. Joséphine est un personnage bien plus fort qu'il n'y paraît et j'ai adoré la voir s'affirmer au fil des pages.

Si Joséphine est l'héroïne de ce roman, il y a de nombreux autres personnages. En fait, ce livre regorge de vies entremêlées. Ainsi, nous suivons les problèmes de couple d'Iris et Philippe. Nous voyageons en Afrique avec Antoine et ses crocodiles. Nous découvrons les secrets de Shirley, la meilleure amie de Joséphine. J'ai adoré découvrir tous ces personnages, leur vie et leurs problèmes. Ils viennent tous d'horizons différents si bien que nous nous retrouvons face à une formidable fresque de vie. J'en ai adoré certains, comme j'en ai détesté d'autres ! Par exemple, je ne supporte pas Hortense, elle est détestable et j'ai du mal à comprendre pourquoi elle se comporte aussi méchamment avec sa mère. Finalement, ce sont des personnages qui nous ressemblent, dans lesquels nous pouvons nous reconnaître. Cette proximité entre les lecteurs et les protagonistes est une grande qualité du roman : il est très facile de plonger dans l'histoire et d'éprouver des émotions pour les personnages.

"Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles."

L'écriture de Katherine Pancol est très agréable. Je me suis sentie bercée par les mots. Je dévorais les pages tant j'étais prise dans l'histoire et pressée d'en connaître le dénouement. Au final, l'histoire est simple mais c'est ce que j'ai apprécié. Néanmoins, il y a quelques clichés et des passages trop "gros" pour y croire. Mais ils sont plutôt bien insérés dans l'histoire alors on passe vite au-dessus.

Les yeux jaunes des crocodiles est donc une très belle découverte pour moi, je me demande pourquoi avoir attendu si longtemps avant de le lire. En tout cas, je lirai la suite avec plaisir car j'ai envie de savoir ce que deviennent les personnages !



You Might Also Like

2 commentaires

  1. Je n'ai pas lu cette trilogie et je reconnais que les beaux pavés de cette histoire me font un peu peur. De toute façon, je suis moyennement intéressée par celle-ci. Par contre, je suis contente que ce 1er tome t'ait tant plu :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha c'est vrai que leur taille est impressionnante !
      Peut-être te laisseras-tu tenter un jour, qui sait ^^
      Bisous

      Supprimer

Subscribe