Les quatre saisons de l'été - Grégoire Delacourt

novembre 12, 2018


Eté 99, dont certains prétendent qu'il est le dernier avant la fin du monde. 
Sur les longues plages du Touquet, les enfants crient parce que la mer est froide, les mères somnolent au soleil. Et partout, dans les dunes, les bars, les digues, des histoires d'amour qui éclosent. Enivrent. Et griffent. 
Quatre couples, à l'âge des quatre saisons d'une vie, se rencontrent, se croisent et s'influencent sans le savoir. Ils ont 15, 35, 55 et 75 ans. Ils sont toutes nos histoires d'amour.


Les quatre saisons de l'été, c'est quatre histoires d'amour; des aventures amoureuses à quatre âges différents, mais vécues au même instant, sur la plage du Touquet, durant l'été 1999.

Construit à partir de quatre nouvelles qui se répondent, ce livre est une formidable ode à la vie, à l'amour. En effet, nous découvrons les joies et les tristesses de l'amour, vécues à différents moments de la vie puisqu'il n'y a pas d'âge pour aimer.

"Partez, vivez la passion, brûlez-vous, partez et perdez-vous : c'est dans la perte qu'on se trouve."

Plus que de suivre, j'ai vécu les relations des personnages tant ils sont attachants et authentiques. L'auteur nous plonge dans l'intime et les sentiments les plus profonds de Victoire, de Monsieur Rose ou encore de Monique. Chaque personnage a sa propre façon d'aimer, si bien que le lecteur se retrouve face à une palette de sentiments, allant de la passion dévastatrice à l'amour tendre et sincère après des dizaines d'années de mariage. 

Si ce roman est parfait pour se détendre ou encore pour l'été, il n'est pas pour autant léger. Certains passages sont profondément tristes et mélancoliques, ils nous rappellent que si aimer fait vivre, aimer peut aussi faire souffrir. L'auteur passe par de nombreuses émotions différentes en découvrant les personnages et leurs histoires. Les protagonistes sont attachants car ils nous ressemblent. On se reconnaît tous à un moment ou en autre dans l'un des personnages.

"Nous nous aimions entre les mots et entre les lignes, dans les silences et les regards, dans les gestes les plus simples. Nous nous aimions dans le plaisir précieux de nous retrouver souvent."

Grégoire Delacourt parle avec justesse des premiers désirs, des premiers chagrins d'amour mais aussi de la routine effrayante qui détruit certains couples. Beaucoup d'émotion transparaît dans les mots de l'auteur. Ce sont des mots qui touchent, qui font réagir, qui réconfortent. J'ai trouvé l'écriture très fluide, les pages se tournent rapidement, j'étais plongée dans les différents récits. La thématique du langage des fleurs est omniprésente dans l'ouvrage et participe à la poésie de l'histoire

Cependant, j'ai trouvé les récits assez inégaux. La première histoire ne m'a pas tellement transportée alors que j'ai été subjuguée par celle de Rose et Pierre. Leur façon de s'aimer m'a profondément émue. 

C'est le premier roman de Grégoire Delacourt que je lis. L'écriture de ce dernier, par sa simplicité, sa beauté et sa véracité m'a enchantée. J'espère lire un autre de ses romans rapidement ! 

Les quatre saisons de l'été est un livre court mais bouleversant, qui saura toucher les amoureux de l'amour !


You Might Also Like

2 commentaires

  1. Je suis tentée et, en même temps, le format nouvelle ne me convient pas particulièrement mais j'aime beaucoup le sujet principal : l'amour. À voir, donc ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère vraiment que tu te laisseras tenter car il en vaut la peine ! C'est vrai que au premier abord, on peut penser que ce format est déconcertant mais moi, il ne m'a pas plus gênée que ça ;)

      Supprimer

Subscribe