Nos âmes plurielles - Samantha Bailly

juin 19, 2022



Résumé

Sonia et Lou se sont rencontrées sur un forum autour de leur passion créative : l’écriture pour Sonia, le dessin pour Lou. Leur blog BD, Trames jumelles, a été remarqué par un éditeur qui les a encouragées dans leur vocation. Bac en poche, elles réalisent leur rêve : s’installer à Paris en coloc ! Mais leurs tempéraments sont radicalement opposés…

Sonia adore sa nouvelle liberté et les fêtes étudiantes, tandis que Lou s’investit pleinement dans sa formation aux Gobelins. L’année s’annonce électrique !


Mon avis

J’étais très émue de retrouver Sonia et Lou dans leur vie d’étudiantes à Paris. Je me suis attachée à ce duo d’amies dans les deux tomes précédents et ça m’a fait un petit pincement au cœur de réaliser que je les retrouvais pour la dernière fois.

 

Dans ce troisième et dernier tome, les jeunes filles emménagement ensemble en colocation dans la capitale. Après avoir mené une amitié épistolaire, elles doivent apprendre à vivre au quotidien ensemble et ça va s’avérer plus difficile que prévu. Entre nouvelles rencontres et découverte de la vie étudiante à Paris, le duo va connaître quelques désillusions. Leur amitié y survivra-t-elle ?

 

« C’est sûrement cela, être adulte : faire ses propres choix. Être au volant de son existence, et non pas dans le siège passager. »

 

Tout au long de cette année, Sonia et Lou grandissent énormément. Elles apprennent à vivre sans leurs parents et vont plus ou moins bien gérer leurs nouvelles responsabilités de jeunes adultes. Je me suis reconnue en chacune d’elles, en fonction des situations. Une fois de plus, je trouve que Samantha Bailly les rend humaines et réalistes : ça participe d’autant plus à les rendre attachantes. Malgré les déconvenues, leur amitié est solide et sincère. Parce que l’amitié, c’est comme l’amour : il y a parfois des périodes troubles et des désaccords mais ce qui compte, c’est d’en ressortir plus fort.

 

Là encore, nous suivons le quotidien des filles au rythme de l’année scolaire. La lecture est fluide et rapide tant nous plongeons facilement dans la vie des héroïnes. L’autrice écrit parfaitement sur ce passage de lycéen à étudiant, pas toujours évident à vivre, surtout lorsqu’on se retrouve à vivre seul à 17 ou 18 ans. La fac, les soirées, les premiers amours… Tout y est, c’est indéniablement un roman qui parlera à ceux qui viennent de vivre cette étape ou qui sont en plein dedans. Finalement, ce dernier tome (comme les précédents) sonne juste.

 

« On parle sans cesse des ruptures amoureuses, mais on sous-estime le pouvoir dévastateur des ruptures amicales. »

 

C’est le cœur lourd que j’ai refermé Nos âmes plurielles, dernier tome d’une trilogie qui m’a beaucoup plu malgré mes appréhensions de départ. J’espère avoir l’occasion à l’avenir de retrouver la plume de Samantha Bailly, qui m’a largement convaincue par son authenticité, sa justesse et son humanité.

You Might Also Like

2 commentaires

  1. C'est super si tu as aimé ce dernier tome. C'est toujours difficile de quitter un univers et des personnages qu'on a adoré.

    RépondreSupprimer

Laissez-moi votre avis !

Rechercher dans le blog