Sauveur & fils saison 1 - Marie-Aude Murail

juillet 19, 2021



Résumé

Quand on s’appelle Sauveur, comment ne pas se sentir prédisposé à sauver le monde entier ? Sauveur Saint-Yves, 1,90 mètre pour 80 kg de muscles, voudrait tirer d’affaire Margaux Carré, 14 ans, qui se taillade les bras, Ella Kuypens, 12 ans, qui s’évanouit de frayeur devant sa prof de latin, Cyrille Courtois, 9 ans, qui fait encore pipi au lit, Gabin Poupard, 16 ans, qui joue toute la nuit à World of Warcraft et ne va plus en cours le matin, les trois soeurs Augagneur, 5, 14 et 16 ans, dont la mère vient de se remettre en ménage avec une jeune femme…

Sauveur Saint-Yves est psychologue clinicien.

Mais à toujours s’occuper des problèmes des autres, Sauveur oublie le sien. Pourquoi ne peut-il pas parler à son fils Lazare, 8 ans, de sa maman morte dans un accident ? Pourquoi ne lui a-t-il jamais montré la photo de son mariage ? Et pourquoi y a-t-il un hamster sur la couverture ?


Mon avis

C’est grâce aux critiques enthousiastes de Pauline sur les différents tomes de Sauveur & fils que je me suis lancée dans la saga. À vrai dire, je ne savais pas à tellement à quoi m’attendre, surtout que je ne connaissais pas la plume de Marie-Aude Murail. Je suis finalement très contente d’avoir suivi mon idée car j’ai passé un chouette moment avec Lazare, Sauveur et tous ses patients.

 

Sauveur est psychologue pour enfants : tous les jours, dans son cabinet qui jouxte sa maison, il écoute et tente d’aider des enfants et adolescents. Ses conseils avisés et son empathie sans limite sont très appréciés par ses patients. Mais Sauveur est parfois tellement impliqué dans son travail qu’il oublie parfois un peu son fils de 8 ans, Lazare. Au fil des pages, on fait connaissance avec notre duo père-fils et une ribambelle d’autres personnages, tous plus attachants les uns que les autres.

 

Lazare est un psychologue passionné, c’est extrêmement touchant de voir à quel point il s’investit pour aider les jeunes qui défilent dans son cabinet. La relation qu’il a avec Lazare est un peu surprenante : c’est un papa investi mais qui semble parfois perdu dans son rôle. Mais Lazare est un sacré bonhomme, à la fois coquin et mature pour son âge, je suis tombée sous son charme ! Certains patients de Lazare m’ont touchée, notamment une, en laquelle je me suis un peu reconnue. Les personnalités de chacun sont superbement construites.

 

« On ne sauve pas les gens d'eux- mêmes, Lazare. On peut les aimer, les accompagner, les encourager, les soutenir. Mais chacun se sauve soi-même, s'il le veut, s'il le peut. Tu peux aider les autres, Lazare, mais tu n'es pas tout-puissant. »

 

À travers les différents patients de Sauveur et ses propres pensées, l’autrice aborde avec une infinie justesse des sujets difficiles : la mutilation, le deuil, la pédophilie, le racisme… Et tant d’autres choses qui nous font réfléchir et nous inquiéter pour tous les personnages en souffrance. Mais ces sujets sont traités avec humour et finesse. Ce n’est jamais larmoyant, alors que certaines histoires peuvent clairement faire pleurer !

 

Sauveur & fils, c’est un petit cocon. Je suis rentrée dans cette « grande famille » avec joie, j’ai passé un formidable moment de lecture. Mon enthousiasme vient également du fait que je ne m’y attendais, c’est une découverte très réussie. J’ai hâte de lire le deuxième tome !

You Might Also Like

1 commentaires

  1. Je suis ravie de voir que tu as aimé ce livre <3 Bon en même temps, comme tu le dis, on s'y attendais ! Mais c'est chouette quand même, j'espère que les futurs tomes vont également te plaire :D

    RépondreSupprimer

Laissez-moi votre avis !

Rechercher dans le blog